top of page

Quels vins avec un barbecue ?

On vous avait suggéré des accords il y a pratiquement 2 ans, nous voilà reparti pour un nouvel épisode avec de nouvelles idées !


On part sur un rouge ?

Oui, ça reste l'accord de prédilection ! Il est bon de rappeler que le barbecue apporte un caractère grillé et fumé. Il faut donc sélectionner des vins qui pourra faire face à ça, sans s'effacer.


Pour la première quille, on voit bien la cuvée La Garrigue de Joseph Paillé (Domaine Benastra).

Cette belle quille est un assemblage de Carignan, Mourvèdre et Syrah provenant des plus belles parcelles du domaine. Le tout est vinifié en grappes entières, fermenté en cuves bétons, puis élevé 1 an en foudre. Le touché de ce vin est superbe : soyeux et plein. Une vraie caresse. Néanmoins, les terroirs de schistes dont sont issus les raisins confère au vin une magnifique concentration. Les tanins sont présents mais enrobés, la bouche est opulente mais fraîche. Super canon.


Pour le deuxième flacon, nous voilà dans le Tarn, dans un micro-domaine perdu dans les terres du Piémont du Massif Central. Le vigneron, Stéphane Lucas, travaille sur à peines deux hectares de vignes travaillées en biodynamie.

Ici, la cuvée Papillon d'Orphée se prête parfaitement à notre jeu ! De superbes Braucol vinifiés naturellement et élevés en cuves. Tout cela nous donne un vin croquant, sur le fruit noir, tout en mettant en avant de jolis tannins polis et soyeux. Pas d'astringence, juste un petit jeu de texture qui nous permettra de l'associer parfaitement avec de belles grillades.


Les deux bouteilles présentées précédemment sont parfaites pour nous grillades. Mais qu'est-ce qu'on boit pendant que les braises chauffent ? Ben oui, c'est bien gentil de prévoir des vins pour manger, mais c'est bien aussi de prévoir des vins pour attendre !

Là, on part sur du canon de soif ! Tout de suite, on voit bien une petite quille du Facteur su' l'Vélo rouge. Cette p'tite cuvée qui nous vient tout droit de chez Fabien Brutout sur Vouvray (domaine du Facteur) nous plaît bien de par son assemblage maîtrisé : Gamay X Pineau d'Aunis. Le combo ultime, le couple parfait. L'un amène son jus, son fruit, sa texture ; l'autre nous montre sa fraîcheur et ses épices. Le genre de canon qui se boit sans aucun effort. Tout ce qu'il faut pour regarder les braises rougir.


On part sur autre chose

Bien sûr qu'on change du rouge : il y a le rosé aussi ! Mais attention, là on veut pas vous parler des rosés uniquement rafraichissant, sans grand intérêts..! Non ! Ici, on veut du vin !


Alors bam, on vous le donne en mille, on part sur Tavel, chez Gaël Petit.

On vous présente la cuvée Postérité Soixante-Dix, plus belle cuvée de rosé du domaine. Et ça... c'est du Rosé, du vrai. Vous êtes prêts à vous laisser surprendre, partez là-dessus ! Un très grand rosé de gastronomie, complexe, fin, frais et racé. Tout cela nous vient d'un assemblage de Grenache, Cinsault, Bourboulenc, Mourvèdre, Carignan et Clairette. On est sur les fleurs séchés, l'infusion de rose et le jus de groseille. C'est grand.

On se rend compte quand même que ce n'est pas pour rien que Tavel est reconnu comme un des plus grands terroirs pour les rosés, et Gaël comme un futur très grand vigneron.. Sur de belles braises, c'est totalement validé


19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page