top of page

Un repas au champagne ?

C'est bientôt les fêtes et on a envie de s'amuser à créer un menu associé uniquement avec du Champagne !


ENTRÉE N°1

Plateau de fruits de mer composé d'huitres, de tourteaux, de crevettes, de crabe, de langoustines et de homard


Alors là, il faut du Chardo ! Sabrez-moi une quille de Quintessence et tout ira bien ! La cuvée Quintessence du domaine Gallimard est un blanc de blancs (100% Chardonnay donc) vinifiée et élevée en barrique en dosage Extra-Brut. On est sur un Champagne doté d'une grande élégance. De par la barrique, le Chardonnay développe subtilement des notes toastées mais reste néanmoins d'une magnifique pureté. Avec le côté iodé du plateau, l'accord sera tout bonnement parfait.


ENTRÉE N°2

Foie gras mi-cuit et son chutney de figue


L'incontournable du repas de fêtes. Le but sera ici de changer de style de Champagne. Il nous faut quelques choses de plus puissant, plus gourmand, plus aromatique. Pour cela, on part dans la Montagne de Reims au domaine Hervé Rafflin. Sa cuvée Nature'L en 100% Pinot Meunier provenant de terroirs classés en 1er cru formera l'accord idéal. La richesse et la structure qu'amène le Pinot Meunier fonctionnera très bien avec l'aromatique exigeante demandée par le foie gras. Avec ses belles notes vineuses et structurées, c'est clairement LE Champagne pour le foie gras.


PLAT

Risotto crémeux à la truffe noire et au parmesan 24 mois


Sans hésitation, on reste sur du Pinot Meunier mais cette fois-ci provenant du domaine Lointier, vigneron situé non loin de Château-Thierry. La cuvée Causica rentre parfaitement dans le moule du risotto et formera donc un accord sur l'harmonie et l'équilibre. Pourquoi ?

Tout simplement parce que cette cuvée connait un élevage entre barriques et quevris (amphores géorgiennes), ce qui lui conférera une grande finesse, tout en conservant la générosité du Pinot Meunier. De plus, sa vivacité amenée par un dosage Extra-Brut permettra de faire face au gras du risotto et d'apporter fraîcheur et digestibilité.


FROMAGES

Plateau composé de Pélardon, de Brillat-Savarin, d'Ossau-Iraty, d'Abondance, de Fourme d'Ambert et de Munster


Nous avons fait le choix de mettre sur la table un plateau très varié comprenant du chèvre, une croûte fleurie, une pâte pressée, une pâte cuite, une pâte persillée ainsi qu'une pâte lavée. Il nous faut donc un Champagne sur la polyvalence, capable de surmonté la puissance d'une fourme et d'un Munster, et dans le même temps pouvant conserver un brin de facilité pour ne pas écraser l'Abondance. Notre choix se dirige alors vers la Cuvée de Réserve du domaine Gallimard (de nouveau), située aux Riceys, dans l'Aube. Ce 100% Pinot Noir conviendra parfaitement de par un élevage relativement long apportant de la vinosité. En revanche, il conserve tout de même de la gourmandise notamment par son dosage Brut.


DESSERT

Gâteau à la mandarine et son glaçage citronné


Après un bon repas comme celui-ci, nous avons fait le choix de faire l'impasse sur le chocolat et d'aller chercher un peu plus de légèreté.

Les agrumes sont une bonne solution pour retrouver une pointe d'acidité. Pour accompagner cela, rien de tel qu'un Champagne frais, lui aussi. Le Blanc d'Assemblage du domaine Chavost à côté d'Épernay sera juste ce qu'il faut. Assemblé des 3 cépages de Champagne (Chardonnay, Pinot Noir et Meunier), en zéro dosage, vinifié et mis en bouteille sans aucun soufre, ce Champagne finira le repas par ce bel élan de fraicheur. Superbe


16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page