top of page

Quels vins sur vos Plats de Noël ?

On vous présente nos suggestions d'accords mets/vins sur les plats de vos repas de fêtes !


Nicolas Joly - Coulée de Serrant

Que diriez vous d'un beau chapon sauce morilles ?

Avec ça, il faut des vins profonds et complexes, conservant une belle fraîcheur. Dans ce style, le Cabernet Franc est parfait. Kezako ? Gros coup de cœur pour cette cuvée iconique de la Loire. Les Cabernet sont vinifiés dans un premier temps en barrique dans lesquels les macérations vont durer 50 à 60 jours. Ensuite, les vins vont tranquillement se reposer pendant 18 à 24 mois dans des cuves bétons ovoïdes. 0 soufre à la mise.

Un vrai vin de Saint-Nicolas-de-Bourgueil avec beaucoup de caractère et de franchise. Banco.

PS : ça tombe super bien, on a reçu les magnums !



Comment parler de plats de fêtes sans évoquer le bœuf Wellington ? Ce beau filet de boeuf entouré d'une duxelle de champignons, badigeonné de moutarde, et enfermé dans une croûte en pâte feuilletée ? C'est classe non ? Et bien il faut la même chose sur le vin !

Les Grands Terriers est une des belles cuvées de David Large, vigneron dans le Beaujolais. Les Gamay sont issus de vignes relativement pentues, extrêmement bien exposées, offrant aux raisins de superbes maturités et une très belle concentration.

C'est tout en rondeur mais accompagné néanmoins d'un grain de tanin chic et fin. Les Grands Terriers avec un Wellington, ça marche !



Allez, on passe aux produits de la mer ! C'est Noël, c'est la fête, on sort la langouste.

Ici, on a pensé à une belle petite queue de langouste travaillée avec un beurre à l'estragon. Ça donne faim non ? Et bien avec la quille qui va avec, ça va vous donner soif !

Pour ce bel accord, on a décidé de partir au Domaine des Célestes pour vous suggérer la magnifique cuvée Polaris 2021.

Pur jus de Clairette magnifié par Julien avec de superbes maturités et un élevage millimétré en barriques bourguignonnes. Un très grand blanc, ni plus ni moins.



Bon... pour terminer, on a peu craqué sur l'accord donc autant se faire aussi plaisir avec une belle quille !

Au menu, on a réfélchi à un magnifique tournedos de biche façons Rossini, c'est à dire travaillé au foie gras avec un beau nappage truffé ainsi que quelques copeaux.

Ça en jette pas vrai ? Pour dignement accompagner tout cela, on ne peut que vous recommander le très joli Lirac de Gaël Petit. On y retrouve une belle mâche amenée par de très élégants tanins, sans s'aventurer dans l'extravagance et dans la surextraction. Non. Ce Lirac là ce tient par une fraîcheur assez impressionnante, faisant passer ses presques 15% pour bien moins. L'élevage en barriques jouera parfaitement avec la truffe et les fruits écrasés viendront arrondire le tout. Accord de dingue.


21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page