top of page

Point cépage : le chenin

Ceux qui me connaissent savent l'amour que je porte pour ce cépage.

On commence donc cette nouvelle série d'article nommée "Point cépage" avec l'emblème de la Loire : le Chenin (ou Ch'nin).

Ses origines

Le Chenin blanc est un cépage originaire de la Loire, et plus précisément de l'Anjou, où l'on en trouve les premières cultures dès VIème siècle. Il trouva même, 10 siècle plus tard, une place littéraire car Rabelais en parlais dans Gargantua.


Où donc ?

Comme on l'a dit, c'est un incontournable en Anjou. Je dirai même une signature. On en trouve également en Touraine et sur le Saumurois. Toujours en France, il commence à rouler sa bosse dans le Languedoc, à Limoux, et un peu dans le Sud-Ouest. Il est important de savoir que le Chenin aime les climats doux, associés à des terroirs de roche dure (calcaire, tuffeau, schistes ...) étant bien drainé. La Vallée de la Loire, le Languedoc ou certains terroirs du Sud-Ouest comme Cahors cochent ces cases. Voilà pourquoi il s'y épanouie.

Hors France, on le retrouve en Californie, en Nouvelle-Zélande, et Australie, mais surtout en Afrique du Sud où il représente plus du double de la surface plantées en France (26.000 ha contre 10.000 ha).


Qu'en fait on ?

C'est en partie cela qui est incroyable avec le Chenin et qui en fait un cépage d'une complexité rare : on en fait ce qu'on veut ! Le Chenin est sensible à la pourriture noble (botrytis cinerea) et peut donc produire des vins moelleux à liquoreux (ex : Coteaux du Layon). Cette pourriture peut être évitée et donc permettre de vins faire des blancs secs. Dans ces blancs secs, il est tout autant possible de retrouver des vins d'une grande fraîcheur (ex : Chenin de Touraine), ou à l'inverse, des vins sur le gras et la richesse (ex : Chenin d'Anjou Noire). Pour finir, le Chenin supporte également l'effervescence. On peut donc tout à fait retrouver des Chenin pétillants (ex : Vouvray).


Comment ça goutte ?

Les arômes du Chenin sont très identitaires. Il nous offre des notes de fruits comme le coing, l'abricot ou la poire, des parfums floraux aux accents d'acacia ou de tilleul, ou encore des saveurs miellées. Le Chenin a l'avantage de mettre en avant une grande expressivité, sans lésiner sur l'acidité permettant un grand équilibre.


On ouvre ça avec quoi ?

La polyvalence et le pragmatisme de ce cépage en feront un compagnon idéal sur de beaux poissons blancs au beurre noisette, des ris de veau, des blanquettes ou des viandes blanches crémées. Et comment passer à côté du fameux fromage de chèvre ?!

Concernant les liquoreux, l'accord de prédilection se justifiant par une complémentarité incroyable reste avec de jolis fromages à pâte persillée.


QUELQUES UNS DE NOS CHENINS


Très beau Chenin que cette cuvée Elisabeth sur 2018. On y retrouve des Chenins chinonais sur l'opulence, la générosité et la richesse. Pour causes, un millésime solaire, des vignes se situant sur des argiles lourdes et un élevage d'1 an en fût, complété par 10 mois en cuve. Ceci explique cela. Cela explique également sûrement pourquoi la bouteille est déjà vide... C'est trop bon...


Un 100% Chenin venu tout droit de Saumur ! Un vrai Chenin ligérien comme on aime ! Beaucoup de fraîcheur et de vivacité, et un joli fruit bien mûr et texturé ! Sortez le chèvre frais !


Ouahh ! Grosse grosse quille que cette cuvée À Gacian ! Un 100% Chenin élevé pendant 1 an en jarre en grès. Résultat : un équilibre somptueux entre le gras et la générosité qu'apporte l'élevage et la fraîcheur qu'exprime le Chenin. Quel pied !



36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page