top of page

Point cépage : la Syrah

La semaine dernière, nous vous présentions le Chenin et ses facettes. Aujourd'hui, place à un des cépages rouges les plus connus nous offrant des rouges entiers, généreux et d'une grande finesse : la Syrah.

Ses origines

Tout un mystère règne autour de la Syrah. Certains disent que ce cépage vient d'Egypte et a été ramené en Gaule par la suite. D'autres attestent qu'il est d'origine Perse et qu'il aurait voyagé jusqu'à Marseille. Cependant, toute cette histoire prend fin dans les années 90' car des chercheur ont réussi à établir sa vraie origine, et cocorico ! C'est bel et bien un cépage français !


Où donc ?

C'est LE cépage rouge de la Vallée du Rhône Nord ! Si on vous parle de Saint-Joseph, d'Hermitage, de Côte Rôtie ou de Cornas, on vous parle de Syrah. Et oui, c'est bien ce cépage qui se cache derrière ces noms mythiques. Mais attention, ce serait tout de même relativement dommage de ne citer qu'eux ! En effet, on trouve de la Syrah également dans le Sud de la Vallée du Rhône où elle est assemblée avec notamment du Grenache, du Mourvèdre, et du Cinsault, comme par exemple sur Châteauneuf-du-Pape ou encore Lirac. La Syrah s'épanouie également dans la plupart des terroirs Languedociens comme sur les Corbières, dans le Minervois, ou sur les Terrasses du Larzac. La Syrah a également voyagé à l'étranger : on peut la trouver en Australie, en Argentine, en Afrique du Sud, au Chili et en Californie.


Qu'en fait on ?

Je vous le donne en mille, la Syrah nous donne principalement des vins rouges ! Et oui ! Etonnant non ? Et bien non. Le plus intéressant est encore de se dire qu'avec la Syrah, il est aussi bien possible de produire des vins frais, faciles, gouleyants et juteux, tout comme des vins opulents, structurés, complexes, et profonds. Tout va dépendre du terroir dans lequel il se trouve et de la vinification qui va s'en suivre. On peut également trouver des rosés à base de Syrah dans le Languedoc. Les rosés produits sont pleins de fruits, et souvent dotés d'une trame légèrement épicée.


Comment ça goutte ?

Sur la jeunesse, la Syrah est connue pour ses belles notes fruitées (framboise), florales (violette) et épicées (poivre). Plus les années vont passer, plus les notes fruitées partiront sur les fruits noirs cuits, compotés, accompagnées d'une touche animale, tout en conservant ces touches de poivre amenant de la fraîcheur.


On ouvre ça avec quoi ?

Tout dépend ! Si nous sommes sur des Syrah plutôt fraiches, alors nous vous conseillons plutôt de partir sur des barbecues ou même de de la belle charcuterie ! Si, à l'inverse, le vin est un peu plus extrait et plus concentré, alors faites vous plaisir et sortez les plats qui ont du répondant ! Une belle côte de bœuf maturée, un p'tit gigot d'agneau ou un poulet fermier rôti vous offriront un parfait accord.


QUELQUES UNES DE NOS SYRAH


Pwaaa, ça déboîte ça. Une Syrah vinifiée en cuvaison longue (20 jours) puis élevée en cuve inox pour conserver tout le fruit et la fraicheur du cépage et de la vinif qui s'effectue sans aucun intrant œnologique.

D'une couleur relativement soutenue, cette Syrah nous propulse directement sur des notes de fruits noirs. N'hésitez surtout pas à en garder quelques unes de côté pendant 2/3 ans, le résultat sera top.


Pétard ! Juteux à souhait, frais comme pas possible, glouglou comme pas permis.

P'tite Syrah pressée directement, mais très doucement, après la récolte pour que les tanins les plus frais aient le temps de se dissoudre dans le jus. Résultat : une bouteille vide après quelques minutes d'ouverture... Ben voyons !


Carrément bon...! Assemblage de Syrah, Carignan (vignes de 80 ans) et de Mourvèdre, le tout vinifié et vieilli dans de vieilles barriques en chêne. C'est élégant, c'est profond, c'est complexe, c'est trop bon quoi.

35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page